S’extraire du cadre pour faire exister ses désirs

Choisit-on son métier librement ?

Souvent le 1er métier vers lequel tu te diriges parle avant tout du cadre dans lequel tu as évolué en grandissant. Il en parle soit parce que tu t’es moulé dedans (j’adore cette expression 😁) soit parce que tu t’y es opposé. Souvent,c ‘est un mélange d’adhésion et de rejet. Dans tous les cas, ton choix reflète ce cadre.

C’est quoi un cadre au fait ?

Ici, je le définirais comme un ensemble de règles, de croyances (érigées en vérité pour un enfant généralement), et de fonctionnements qui en découlent.

Prendre conscience du cadre

Quand tu décides de changer de métier, c’est une façon comme une autre de remettre en question ce cadre initial et aussi celui dans lequel tu évolues à ce moment là.

Tu vas te retrouver à démêler ce qui t’appartient et ce qui n’est pas à toi dans ces cadres. Tu vas déconstruire des schémas qui t’empêchent d’être libre de décider pour toi.

Beaucoup de gens me disent qu’ils ont du mal à prendre des décisions. Ils ne se rendent pas forcément compte que c’est le cadre qui les enferment comme une cage dans laquelle ils vivent et qu’ils aiment bien parce qu’elle est tellement familière. Enfermant et rassurant.

 

white-2563976_1920(1)

Comment peux-tu te libérer du cadre ?

En faisant un pas en dehors du cadre pour l’observer. Une fois que tu as conscience qu’il y a un cadre, tu as besoin de prendre du recul pour mieux en cerner les détails, les contours. La plupart des gens vont avoir besoin d’un regard extérieur pour les aider à le faire mais l’idée est de toute façon de réussir à le voir avec tes yeux à toi (avec ton cœur aussi).

En faisant ça, tu récupères ton pouvoir sur le cadre. Tu peux donc décider de le modifier, de l’assouplir, d’enlever certaines choses et d’en garder d’autres pour lui donner la forme, la consistance qui te convient. Bon, ça parait très théorique comme ça mais en réalité c’est ultra concret.

Que désires-tu ?

En fait, pour que ça devienne concret, il faut introduire une autre notion parce qu’à ce stade, il manque un bout du processus et pas le moindre.

Si tu veux changer de métier, c’est que le tien ne te plaît plus, que tu t’y ennuies, qu’il t’épuise ou qu’il est en contradiction avec tes valeurs. Tu sais donc ce que tu ne veux plus mais à partir de ce constat, tu te demandes vers quoi tu as envie d’aller.

Parfois tu n’en as aucune idée, parfois, tu as tellement d’idées que tu t’y perds. Tu peux aussi avoir un projet assez précis mais très peur que ce ne soit pas le bon, peur de te tromper « encore une fois ».

Comment savoir ?

Comment savoir ce que tu désires vraiment ?

mural-1347673_1920(1)

C'est quoi un désir ?

T’es-tu déjà demandé ce qu’est un désir ? Comment naissent-ils ? Comment reconnait-on un désir, un vrai d’une lubie, d’un besoin, d’une pulsion ?

Je crois qu’un vrai désir part à la fois de tes tripes et de ton cœur. Il te met en mouvement, il y a quelque chose qui te pousse fort depuis l’intérieur. Il est le mouvement de la vie qui s’exprime à travers toi. C’est très puissant et c’est ce qui donne sens.

Sauf que pour le sentir, pour que tu le laisses s’exprimer et donc que tu puisses l’entendre, tu as besoin d’être en sécurité.

D’où l’importance du cadre. Pour moi, le cadre garantit la sécurité et permet au désir de surgir s’il est actualisé.

Les résistances qui s’invitent entre ton désir et sa réalisation prennent la forme de peurs, de croyances, de doutes,… Ces résistances viennent de ton cadre.

nature-art-1738091_1920(1)

La reconstruction du cadre

Ce qui est génial, c’est que tu as le pouvoir de faire évoluer ton cadre et donc de lever ces résistances. Bien sûr, cela signifie que tu vas modifier les schémas de pensée auxquels tu te référais jusque là, que tu vas peut-être perdre certains repères aussi.

Ca ne veut pas dire avancer dans le vide sans aucun cadre ! L’idée est de reconstruire un nouveau cadre tout aussi sécurisant, peut-être même plus (dans mon imagerie à moi, il est enveloppant et doux) qui soutient la personne que tu veux être.

Ce nouveau cadre prend en compte tes valeurs, met à jour tes croyances et surtout est une piste de lancement pour tes désirs.

Concrètement, je fais comment ?

Le truc dingue que j’ai compris récemment, c’est que ce n’est pas absolument nécessaire d’avoir bougé tout le cadre pour libérer l’expression de ses désirs. En fait, la 1ère façon très simple de faire bouger le cadre, c’est justement d’exprimer son désir.

Bon, j’ai dit simple, je n’ai pas dit facile… Exprimer son désir, c’est lui donner vie, l’incarner. Ça fait peur, c’est excitant en même temps et c’est ultra puissant parce que ça agit tout seul. Ce qui se passe à ce moment là, tu ne peux pas le savoir avant d’avoir dit et donc commencer à le concrétiser.

Tout peut se dérouler de façon ultra fluide et se mettre en place très rapidement parce que tu es prêt et que c’était le bon moment pour bouger.

Ca peut aussi beaucoup résister (à l’intérieur ou à l’extérieur de toi) et ces résistances vont te demander de te positionner ce qui va faire évoluer naturellement soit ton désir soit ton cadre (ou pourquoi pas les deux).

cottage-sauna-2798727_1920(1)

Seul ou accompagné ?

Quand je t’accompagne, il se passe deux choses qui m’émerveillent chaque fois :

  1. En ma présence, tu as accès à tes vrais désirs, à ce qui te fait vibrer au plus profond de toi. C’est ma baguette magique en quelque sorte. Je sais tout de suite si ce dont tu me parles est un désir ou autre chose.
  2. Je sais aussi t’aider à faire péter le cadre si nécessaire (oui, ça peut être un peu radical 😄) et surtout à en reconstruire un qui te ressemble à 100% et qui te sécurise suffisamment pour que tu exprimes tes désirs et qu’ils prennent vie

 

Si tu sens que ce processus t’appelle et que tu aimerais le cadre sécurisant d’un accompagnement pour le vivre, parlons-en !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.